top of page
  • Photo du rédacteurANNE ROQUETTE

Comment réaliser une cure détox de printemps ?

Pendant l’hiver, l’organisme subit le manque de luminosité, le froid ainsi que les petits maux d’hiver. Tout cela peut fragiliser un corps déjà en manque de vitalité. La cure de détox de printemps est l’occasion de nettoyer votre organisme des toxines accumulées, de renforcer votre système immunitaire et de retrouver une énergie débordante.


Qu’est-ce que la cure détox ?

Une détox ou détoxification vise à purifier, nettoyer l’organisme de ses déchets. Ces déchets peuvent venir de l’extérieur (toxiques), à savoir, de l’alimentation, des pesticides, des perturbateurs endocriniens, des métaux lourds, du tabac, des xénobiotiques, mais aussi de l’intérieur du corps (toxines) comme les cellules mortes, les déchets émis par nos cellules, les déchets de fermentation et de putréfaction générés par la digestion.


Combien de temps dure une cure détox ?

Une cure de détox doit être suivie pendant une durée définie, idéalement sur une période relativement courte, comprise entre 2 et 3 semaines. Cette restriction temporelle est fondée sur trois raisons essentielles :

  1. Prévenir l’épuisement de l’organisme : la détox demande beaucoup d'énergie au corps ! Une détox prolongée peut donc entraîner une fatigue excessive et épuiser les réserves d’énergie de l’organisme. Limiter la durée de la cure permet de maintenir un équilibre et d’éviter tout impact négatif sur la santé générale.

  2. Optimiser son efficacité : les bienfaits d’une cure de détox sont souvent plus marqués lorsqu’elle est suivie sur une période relativement courte. Une durée limitée permet de se focaliser sur les objectifs de purification et de revitalisation de l’organisme.

  3. Éviter de compromettre le fonctionnement des émonctoires : Les émonctoires, tels que le foie, les reins et les intestins, sont des organes essentiels pour l’élimination des toxines. Une détox prolongée peut les solliciter de manière excessive, risquant ainsi de les affaiblir ou de perturber leur fonctionnement normal.



Pourquoi faire une cure détox au printemps ?

Au printemps, la nature se réveille, les graines commencent à germer, les jours se rallongent. Vous avez sans doute pu ressentir une montée d’énergie, une envie de faire des projets, de sortir, de réaliser un grand nettoyage au cours de cette période ? Le printemps est le moment idéal pour entreprendre une cure de détox !


Quels sont les bienfaits de la détox de printemps ?

Élimination des toxines

Durant l’hiver, notre corps a tendance à accumuler des toxines provenant d’une alimentation plus riche et souvent moins variée, du manque d’exercice physique et de l’exposition à des environnements intérieurs souvent moins ventilés. La détox permet de nettoyer ces accumulations toxiques afin de retrouver une meilleure vitalité.


Préparation pour une saison active

Avec l’arrivée des journées plus longues et plus chaudes, on a tendance a être plus actif à l’extérieur. Une cure de détox permet de préparer notre corps à cette augmentation d’activité, en renforçant notre énergie, notre vitalité et notre résistance.


Renforcement du système immunitaire

Après les mois d’hiver où les virus et les maladies sont plus répandus, renforcer notre système immunitaire devient une priorité. La détox printanière peut aider à éliminer les substances toxiques qui affaiblissent notre système immunitaire, nous rendant ainsi plus résistants aux infections.


Soutien pour la perte de poids

Pour beaucoup, le printemps est le moment idéal pour retrouver une silhouette plus tonique après les excès des fêtes et de l’hiver. Une détox printanière peut être un excellent moyen de soutenir la perte de poids en éliminant les toxines et en adoptant de meilleures habitudes alimentaires.



Comment notre organisme s’encrasse-t-il ?

Notre organisme emmagasine quotidiennement toutes sortes de déchets, que ce soit dans l’air que nous respirons, la nourriture que nous consommons, l’environnement dans lequel nous vivons. Selon la naturopathie, les causes de l’encrassement de notre terrain sont :

  • Les toxiques, ce sont des déchets qui viennent de l’extérieur : pollution de l’air et de l’eau, pesticides, médicaments, additifs, alimentation ultra transformée.

  • Les toxines provenant de l’intérieur : cellules mortes, déchets issus de la vie cellulaire, de microorganismes (candida albicans par ex), les fermentations digestives.

Quels sont les déchets que notre corps doit éliminer ?

En naturopathie, nous identifions deux principales catégories de déchets à éliminer :

- Les colles ou déchets colloïdaux

Ces déchets, ayant une texture visqueuse et épaisse, se manifestent sous forme de glaires ou de mucosités. Ils résultent souvent d’un excès ou d’un métabolisme inadéquat du sucre (provenant notamment des céréales et du sucre raffiné), des produits laitiers, des lipides ou encore du gluten. Les acides gras saturés en surplus peuvent épaissir le sang, obstruer les artères et encombrer les voies respiratoires.

- Les cristaux ou déchets cristalloïdaux

Ces déchets se forment suite à l’acidification de l’organisme, généralement due à une consommation excessive de produits acides tels que les fruits acides, les agrumes, les tomates et le vinaigre, ainsi que des aliments acidifiants comme les protéines animales, les produits laitiers, le café et les sodas. Ces déchets peuvent provoquer une inflammation des muqueuses et altérer les articulations.


D’autres déchets doivent également être éliminés par le corps tels que les fibres et les déchets alimentaires évacués par les intestins, les « eaux usées » traitées par les reins pour être évacuées, ainsi que le CO2, libéré par les poumons lors de la respiration. Ces différents mécanismes d’élimination contribuent à maintenir l’équilibre et la santé de l’organisme.


Comment sont éliminés nos déchets ?

Le corps élimine ses déchets via différents émonctoires, ce sont nos organes d’élimination principaux :

  • Le trio foie/intestins/vésicule biliaire élimine les déchets par les selles.

  • Les reins filtrent les déchets de notre sang et les éliminent sous forme d’urine.

  • Les poumons évacuent les toxines sous forme de dioxyde de carbone lors de la respiration.

  • La peau permet également l’élimination des déchets par la transpiration.

Lorsque ces émonctoires fonctionnent correctement, l’organisme peut éliminer ses déchets sans trop de difficultés. Cependant, en cas d’accumulation excessive de toxines ou en cas de faible vitalité, ces déchets peuvent être stockés dans l’organisme, entraînant une surcharge toxique et un encrassement progressif.


Les conditions pour une détox réussie

La détox de printemps est de plus en plus à la mode. Pourtant, elle demande un minimum de préparation et ne devrait pas être prise à la légère.

Il faudra veiller à :

  • Avoir une force vitale suffisante: la détoxification de l’organisme demande beaucoup d’énergie, notamment au foie et aux reins. Un foie déjà surchargé avec un organisme fatigué, stressé et carencé n’aura clairement pas l’énergie disponible pour éliminer les déchets de l’organisme.

  • L’âge et les antécédents: l’âge est aussi un critère à prendre en compte. Une personne de 70 ans n’aura pas la même énergie vitale qu’une personne de 30 ans. De même, les personnes ayant de nombreux traitements médicamenteux ou des pathologies lourdes devraient être prudentes.

  • Choisir la saison appropriée: le foie travaille mieux lorsqu’il est au contact de la chaleur, c’est pour cela qu’il est souvent recommandé de mettre une bouillotte chaude sur la zone en cas de difficultés de digestion. Le printemps est la saison idéale pour une détox, car le foie est à son maximum d’énergie à cette période.

Comment savoir si j’ai besoin d’une détox ?

Quelques signes peuvent vous indiquer que votre organisme a besoin d’un nettoyage :

  • Langue blanche et mauvaise haleine.

  • Difficultés de digestion (constipation, diarrhée, ballonnement).

  • Nausées.

  • Crachats, glaires.

  • Transpiration excessive.

  • Frilosité excessive.

  • Urine foncée tout au long de la journée.

  • Problèmes de peau, acné, démangeaisons.

  • Rétention d’eau.

  • Difficultés à perdre du poids.

  • Fatigue chronique.

  • Maux de tête fréquents.



Comment faire une détox ?

Jeûne, monodiète, cure de jus… il existe de multiples façons de faire une détox. Pour ma part, je préfère opter pour une cure de détox de printemps à la fois douce et efficace.


Rééquilibrez votre alimentation

On a souvent tendance à croire à tort qu’une détoxification passe nécessairement par l’usage de plantes. L’un des premiers aspects sur lesquels je me concentre en cabinet lorsque je propose une cure de détoxification est le rééquilibrage alimentaire.

- Des fruits et légumes

Optez pour des fruits et légumes frais, bruts, locaux et de saison. Intégrez des aliments dépuratifs et diurétiques soutenant le foie et les reins, comme l’artichaut, le radis noir, le poireau, le pissenlit, le brocoli, l’asperge, l’oignon, l’ail ou encore le gingembre. Faites la part belle aux fruits, ils peuvent parfaitement remplacer les gâteaux industriels.

- Des fibres

Les fibres alimentaires contribuent à un meilleur transit intestinal et nourrissent les bonnes bactéries de notre intestin. Privilégiez les céréales semi-complètes comme le riz, les pâtes, le quinoa, le sarrasin, ainsi que les pommes de terre, les patates douces… Les légumineuses sont également une excellente source de fibres : haricots rouges et blancs, pois chiches, pois cassés, lentilles vertes et corail, vous aurez l’embarras du choix.

- Des bons gras riches en oméga 3

Les oméga 3 possèdent des propriétés anti-inflammatoires. Vous les trouverez dans les huiles de lin, de cameline, de chanvre ou de noix. Utilisez-les pour assaisonner vos plats, à raison de 2 à 3 cuillères à soupe par jour. Les petits poissons gras tels que le hareng, le maquereau, la sardine ou le foie de morue en sont également pourvus, de me que les oléagineux (amandes, noix, noisettes...) ou les graines de lin.


Une bonne hydratation

L’eau joue un rôle essentiel dans l’élimination des déchets car elle permet de les acheminer vers la sortie. Il est donc primordial de boire au minimum 1 à 1,5 litre d’eau par jour.

Il est également important de noter que l’eau du robinet peut contenir des traces de métaux lourds et de résidus chimiques. Je vous recommande vivement de filtrer votre eau avant consommation en utilisant des filtres tels que Berkey.


Pratiquez une activité douce et régulière

Ecoutez votre corps et allez à votre rythme. L’objectif est de se remettre en mouvement, car bouger favorise la circulation de la lymphe, ce liquide où circulent non seulement nos nutriments et nos globules blancs, mais aussi nos déchets.


Prenez du temps pour vous relaxer

Lorsque vous êtes anxieux·se, stressé·e, en ruminations constantes, votre énergie vitale est en quelque sorte gaspillée et utilisée à mauvais escient. Le printemps offre une opportunité idéale pour semer de nouvelles graines. C’est le moment de laisser partir ce qui n’est plus bénéfique afin de laisser place à de nouvelles perspectives. Optez pour des techniques de relaxation, de respiration ou des exercices physiques doux comme le yoga ou le Tai Chi. C’est également le moment propice pour travailler sur vos blocages, nettoyer vos pensées limitantes et libérer des émotions profondément ancrées. Des approches telles que la kinésiologie, la psychothérapie ou encore le décodage biologique peuvent être bénéfiques.


Stimulez vos émonctoires

Le bon fonctionnement de notre corps dépend en grande partie de la capacité de nos émonctoires à éliminer les déchets. Lorsqu’ils sont surchargés, un drainage des organes d’élimination est essentiel pour aider à éliminer les toxines accumulées dans notre organisme. Voici quelques conseils pour stimuler vos principaux émonctoires :

- Les intestins

Les signes de troubles intestinaux tels que le ralentissement du transit, les ballonnements, les flatulences, les crampes intestinales et les intolérances alimentaires nécessitent une régulation du système digestif. Mes conseils pour prendre soin de votre ventre:

  • Prendre le temps de mastiquer vos aliments

  • Les massages du ventre comme le Chi Nei Tsang

  • Maintenir une activité physique régulière

  • Recourir aux plantes laxatives douces telles que la mauve, la guimauve ou le bourgeon de noyer.

- Le foie

Le foie participe à la digestion, filtre les déchets, favorise la circulation du sang et de l’énergie, et stocke les vitamines liposolubles et le fer. Pour soutenir son fonctionnement, privilégiez:

  • Les aliments bénéfiques pour le foie tels que l’artichaut, le radis noir, la betterave, la chicorée, la pomme et le raisin

  • La bouillotte chaude le soir avant le coucher

  • Les plantes hépatiques comme le chardon-Marie, le radis noir, l’artichaut et le romarin peuvent être bénéfiques.

-Les reins

Les reins éliminent les déchets issus de la dégradation des protéines, tels que l’urée, l’acide urique, ainsi que les substances nocives comme le tabac et les médicaments. Pour les soutenir, pensez à:

  • L’apport en eau peu minéralisée

  • L’utilisation de plantes diurétiques comme l’ortie, la prêle ou le cassis

  • Les aliments comme le pissenlit, l’asperge et le céleri.


La réflexologie plantaire pourra également être une aide pour aider à l'ouverture des émonctoires et au drainage des déchets.


Il est important de noter que la cure détox n’est pas adaptée à tout le monde. En effet, elle est contre-indiquée pendant la grossesse, l'allaitement (pour éviter que les toxines ne se retrouvent dans le lait) et dans certaines conditions médicales telles que le diabète, les maladies cardiaques, les troubles rénaux ou hépatiques. Si vous vous sentez fatigué physiquement et émotionnellement, concentrez-vous plutôt sur la revitalisation. Rééquilibrez votre alimentation, pratiquez des exercices physiques doux et connectez-vous à la nature. Assurez-vous également de vérifier toute carence éventuelle en macronutriments (protéines, glucides, lipides) et en micronutriments (vitamines et minéraux). L’alimentation est notre carburant et sans elle, nos cellules manqueraient de l’énergie nécessaire pour fonctionner. Si nécessaire, intégrez des superaliments à votre alimentation et envisagez un accompagnement avec un naturopathe pour trouver un régime alimentaire adapté à vos besoins et retrouver une énergie vitale optimale.




Comments


bottom of page
Retrouvez Anne Roquette sur Resalib : annuaire, référencement et prise de rendez-vous pour les Naturopathes